Centenaire de la naissance de Janine Niépce

© Palden MacGamwell
Photo réalisée lors de son dernier cours pour Spéos le 10 Juillet 2007

Le 12 février 2021 marque les 100 ans de la naissance de la photographe Janine Niépce, née le 12 février 1921 à Meudon. Lointaine parente de l’inventeur de la photographie, Nicéphore Niépce, elle est l’une des premières femmes reporter-photographes françaises.

Janine Niépce naît dans une famille de vignerons bourguignons reconvertis dans la fabrication d’avions, puis de décors de cinéma. Elle entre dans la Résistance avant de suivre des études d’art et d’archéologie, puis de se passionner pour la photographie.

Une des premières femmes dans le monde de la photo

L’année 1946 marque son entrée dans le monde de la photographie professionnelle. Influencée par Henri Cartier-Bresson, qui lui donnera des conseils judicieux pour être reporter, elle entre chez Rapho en 1955.

Ses photos retracent, dans la deuxième moitié du XXe siècle, cinquante ans d’évolution de la condition féminine, d’une vie agricole en voie de disparition, de la période insouciante des Trente glorieuses ou de Mai 1968.

Féministe, elle participa dès les années 1950 à la fondation du Mouvement pour le planning familial.

Janine Niépce avait choisi de fixer en noir et blanc des gens ordinaires et leur vie quotidienne, un travail qui la rapprochait de Robert Doisneau et de Willy Ronis.

Publications et honneurs

Plusieurs livres attestent de son parcours :
– France, avec des textes de Marguerite Duras (1992),
– Les années femmes (1993),
– Mes années campagne (1995),
– Les vendanges (2000)
– Françaises, Français, le goût de vivre, avec l’historien Jacques Marseille (2005).

Elle a été faite Chevalière de l’ordre des Arts et des Lettres en 1981, Chevalière de la Légion d’honneur en 1985. Janine Niépce était également membre des Gens d’image, de l’UPC et de l’ANJRPC depuis 40 ans. Elle est décédée le 5 août 2007 à Paris à l’âge de 86 ans.

Janine Niépce, Spéos et la Maison Niépce

Dès les débuts de l’intervention de Pierre-Yves Mahé (fondateur de l’école de photographie professionnelle Spéos) pour faire revivre la maison de la première photo à Saint-Loup-de-Varennes et la faire connaître au grand public, Janine Niépce s’est montrée enthousiaste.

Elle assiste avec intérêt à l’avancée des travaux de Manuel Bonnet, descendant direct de Nicéphore Niépce, et de Jean-Louis Marignier, chercheur au CNRS, qui aboutiront à la publication de l’ouvrage Niépce, Correspondance et Papiers. Cet ouvrage rassemble toute la correspondance de Niépce dans un ouvrage de 1 600 pages. Il est édité par les Éditions Maison Nicéphore Niépce. Il est aussi entièrement disponible en ligne.

Janine Niépce en signe la préface en 2003.

En savoir plus

> Voir le site Internet de Janine Niépce
> Découvrir le site Correspondance et Papiers de Niépce
> Visiter le site Internet de la Maison Nicéphore Niépce
> En savoir plus sur Spéos, L’école de photographie internationale

Photos de Janine Niépce
Anne Sinclair, La lessive à la main, Colette – Photos de Janine Niépce/RAPHO